Bulletin de paie clarifié : obligation pour janvier 2018

Bulletins clarifiés : Le compte à rebours est lancé !

Le 1er janvier 2017, le bulletin de paie clarifié était obligatoire pour les entreprises de plus de 300 employés.

Au 1 er janvier 2018, le bulletin de paie clarifié sera une obligation pour toutes les entreprises.

Le nouveau bulletin de paie clarifié
4 messages clés :
  • C’est une obligation légale.
  • Un changement sur la forme : aucun impact sur les modes de calcul des cotisations.
  • Des cotisations regroupées par « risque » : désormais, les cotisations sont classées en 5 grandes familles.
  • Quelques différences selon le statut : l’ordre des mentions obligatoires et leurs libellés varient légèrement en fonction du statut cadre ou non-cadre.
Ce qui apparaît :
  • Les cases « total versé par l’employeur » et «allègement des cotisations» figurent désormais de manière explicite sur les fiches de paie.
Ce qui disparaît :
  • URSSAF, AGFF ou AGIRC… le nom des organismes auxquels sont versées les cotisations ainsi que leur numéro de référence ne seront plus mentionnés.
  • Les contributions qui incombent uniquement à l’employeur sont désormais rassemblées sous une seule et même ligne.
Les bénéfices :
  • Plus de lisibilité.
  • Nombre de lignes de cotisations réduit.
  • Libellés plus clairs.
  • Structuration par poste de charges.

Si vous n'avez pas encore mis en place le bulletin clarifié, anticipez ce changement dès à présent en contactant nos équipes afin de déterminer les modalités de mise en place.

Nous vous rappelons que les mois de décembre et janvier sont consacrés aux démarches sociales de fin d'année. Par conséquent, nos équipes risquent fortement d'être peu disponibles durant cette période.

Information complémentaire SAGE PAIE :

Fin 2017, la version 09.01 de SAGE Paie sera obligatoire !

Pour plus de détail, n'hésitez pas à nous contacter :

Il y a eu un problème dans l'envoi de votre message !

Demande d'information

Tous les champs munis d'une * sont obligatoires

Centres de formation principalement dans le sud de la France (sud-ouest et sud-est)
Occitanie (Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées)
Midi-Pyrénées
Ariège (09) : Foix - Pamiers - Saint-Girons - Lavelanet - Saverdun - Tarascon-sur-Ariège
Aveyron (12) : Rodez - Millau - Villefranche-de-Rouergue - Onet-le-Château - Saint-Affrique - Espalion
Haute-Garonne (31) : Toulouse - Muret - Saint-Gaudens - Colomiers - Tournefeuille - Blagnac - Plaisance-du-Touch - Cugnaux - L'Union - Balma -
Ramonville-Saint-Agne - Saint-Orens-de-Gameville - Castanet-Tolosan - Portet-sur-Garonne
Gers (32) : Auch - Condom - Mirande - Fleurance - L'Isle-Jourdain Lot (46) : Cahors - Figeac - Gourdon - Souillac - Gramat - Saint-Céré
Hautes-Pyrénées (65) : Tarbes - Argelès-Gazost - Bagnères-de-Bigorre - Lourdes - Aureilhan - Lannemezan - Vic-en-Bigorre
Tarn (81) : Albi - Castres - Graulhet - Gaillac - Mazamet - Carmaux Tarn et Garonne (82) : Montauban - Castelsarrasin - Moissac - Caussade - Valence
Languedoc-Roussillon
Aude (11) : Carcassonne - Limoux - Narbonne - Castelnaudary Hérault (34) : Montpellier - Béziers - Lodève - Sète Pyrénées-Orientales (66) : Perpignan - Céret - Prades
Nouvelle-Aquitaine (Aquitaine Limousin Poitou-Charentes) et Auvergne-Rhône-Alpes
Aquitaine
Dordogne (24) : Périgueux - Bergerac Gironde (33) : Bordeaux - Arcachon - Mérignac - Pessac Landes (40) : Mont-de-Marsan - Dax
Lot-et-Garonne (47) : Agen - Marmande - Nérac - Villeneuve-sur-Lot Pyrénées-Atlantiques (64) : Pau - Bayonne - Oloron-Sainte-Marie - Biarritz
Limousin - Corrèze (19) : Tulle - Brive-la-Gaillarde
Auvergne - Cantal (15) : Aurillac